Préposé à la protection des données et transparence Jura-Neuchâtel

E-mail

Protection des données

Prises de position sommaires du PPDT

2019 - 2018 - 2017 - 2016

  1. Pour publier sur internet la photo ou/et le nom des employés, il est nécessaire d'obtenir préalablement leur consentement et que la publication soit nécessaire à l'accomplissement des tâches de l'entité (dossier 2019.2762).

  2. Conformément à plusieurs règles de la protection des données, il n'est pas autorisé de transférer les e-mails professionnels contenant des données personnelles sur une messagerie privée, excepté si cette dernière offre le même degré de sécurité et de confidentialité que la professionnelle. Il est vivement conseillé aux responsables d'entités d'intégrer ce passage dans leurs directives informatique : « Il est interdit à l’utilisateur de procéder à la redirection automatique des messages émis ou reçus vers un compte de messagerie personnelle » (dossier 2018.2462).

  3. Lors d'envois d'e-mail à des tiers, les entités doivent impérativement veiller à inscrire les adresses dans le champ Cci  (copie carbone invisible) et non pas Cc (dossier 2017.2121).

  4. Les entités soumises à la CPDT-JUNE ne peuvent adresser des e-mails sur la boîte privée de leurs collaborateurs que si le transfert est sécurisé et qu'elle offre les mêmes garanties de confidentialité et de sécurité que la boîte professionnelle. Elles ne doivent donc pas envoyer de courriel à des adresses, telles que @gmail.com, @outlook.com (dossier 2016.1507).

  5. Pour les demandes par l’intermédiaire de Gmail ou autres services similaires, il faut être très prudent. L’article 18 CPDT-JUNE exige le respect de la finalité d’un traitement. Or, lorsque le législateur a permis l’accès aux nom, prénom, adresse et date de naissance, sur demande ponctuelle (art. 25 al. 2 CPDT-JUNE), il n’avait pas à l’esprit que ces informations pourraient également contribuer à alimenter des services de Big Data. Par conséquent, il faut éviter de répondre via Gmail ou de services similaires, même si on ne maîtrise pas l’utilisation qu’en fera par la suite le destinataire (dossier 2016.1355).

Ce site n'utilise que deux cookies: Un pour indiquer temporairement aux serveurs la langue que vous avez choisie lors de la configuration de vos outils informatiques. Un autre pour rappeler aux serveurs votre choix d'accepter les présentes conditions, afin d’éviter de reposer la question à la prochaine visite. En poursuivant la consultation de notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies aux fins énoncées ci-dessus, ainsi que l'enregistrement temporaire sur les serveurs de quelques données personnelles à des fins techniques. En savoir plus.